Aller directement à la navigation

Concernant la prise de pilule

8 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
mathy.de
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 3 années 5 mois
A rejoint: 6/1/16
Concernant la prise de pilule

Bonjour à toutes, tousEst ce que certaines d'entre vous sont soulagées par la prise de pilule ? Le fait que la pilule apaise beaucoup mes douleurs ont d'abord orienté les médecins vers une endométriose mais il se trouve maintenant qu'après tous les examens poussés il n'y a pas d'endométriose, on revient donc vers un possible diag de CI (douleur quotidienne, douleur une fois la vessie pleine mais pas forcément d'envie pressante).  Merci à tous pour vos réponses et à ce site et ses organisateurs Matt

Annick
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 5 mois 21 heures
A rejoint: 6/11/15
Bonsoir Mathy,

Bonsoir Mathy,

Je me permets de vous répondre parce que je constate que personne ne l'a fait, mais je ne peux pas vous faire part de mon expérience, ou alors si, mais à un autre stade.

Je m'explique : savoir si la pilule peut être une réponse à votre douleur de vessie, je ne peux pas y répondre car mes symptômes ont commencé au moment de la préménopause. Par contre, ce raisonnement "m'interpelle". En effet, comme une corrélation entre déséquilibre hormonal et symptômes CI a été souvent constatée (mais pas systématiquement), pourquoi ne pas faire le raisonnement inverse ?

Ce qui me fait aussi m'interroger, est la proximité vessie/vagin/utérus. J'ai commencé à souffrir de la vessie (je n'ai jamais eu de cystite bactérienne avant la CI), quand j'ai commencé à faire de la sécheresse vaginale (liée au déséquilibre hormonal de la période)... Pourquoi donc ne pas s'interroger sur l'action hormonale de la pilule sur la "santé" de la muqueuse de la vessie ?

Les aliments que nous ingérons ont bien une action sur l'ensemble de notre organisme, pourquoi les médicaments que nous ingérons auraient-ils une action spécifiquement sur un organe et pas sur d'autres ?

Ceci est un pur raisonnement par l'absurde, mais cela vaut peut-être le coup de l'étudier ? Je serais curieuse d'avoir l'avis d'un médecin sur le sujet....

Et vous, depuis tout ce temps depuis votre message, avez-vous pu affiner votre diagnostic ?  Allez-vous mieux ?

PITOUNE

june
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 1 mois 2 semaines
A rejoint: 10/2/16
La pilule

Bonsoir Mathy et Annick, Ce sujet m'interpelle aussi car mes symptômes sont apparus alors que j'entre en préménopause. J'ai consulté une endocrinologue qui m'a affirmé le contraire car les dosages effectués ne sont pas ceux d'une femme préménopausées. Cependant, les chiffres, pour moi, ne font pas tout. Et, à 47 ans, j'ai bien rematqué des changements, je connais mon corps et mes cycles depuis plus de 30 ans !! Par ailleurs, j'ai lu, dans différents articles scientifiques, que les oestrogènes, quand ils ne sont plus contrebalancés par la progestérone,  jouaient un rôle dans la prolifération des mastocytes (impliqués dans la CI. Je ne pourrais pas expliquer le mécanisme précis mais c'était l'idée). La piste hormonale n'est qu'une hypothèse parmi d'autres, je n'aipas l'impression que les chercheurs s'y intéressent plus que ça. Bien sûr, même si la CI est multifactoreille ou peut avoir diverses formes, il se peut que l'une d'elles soit liée à un déséquilibre hormonal. J'utilise des ovules de coltoprohine un jour sur 2 et, une fois par mois, je fais une cure de 7 jours de géliofil. J'ai remarqué que le géliofil me soulageait (ce sont des probiotiques internes, je trouve qu'ils évitent la séchersse). Les ovules sont là pour compenser  une carence oestrogénique, je ne sais pas si ça joue, je n'ai pas eassyé d'arrêter. j'aurais aimé tester la pilule mais mon médecin a refusé. je sais que des femmes ménopausées utilisant Livial ont vu leur état s'améliorer, notamment, me semble t-il, en ce qui concerne la névralgie pudendale, qui a des traits communs avec la CI.Si la pilule pouvait nous soulager, ce serait bien. Peut-être d'autres témoignagges pourraient venir étayer cette piste.  

Fafa
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 1 jour 19 heures
A rejoint: 9/8/15
Bonjour, je confirme la

Bonjour, je confirme la "piste hormonale" sur laquelle il y a eu effectivement quelques études mais malheureusement les résultats sont contradictoires. De fait, la pré-ménopause ou la ménaupose, la grossesse, la prise de pilule entrainent des changements hormonaux qui ont un impact soit négatif soit positif selon les personnes. Il y a des tentatives d'explication : les oestrogènes jouent un rôle dans la formation des mastocytes (négatif) mais jouent aussi un rôle dans la trophicité de la muqueuse (positif)... Résultat, à chacune de trouver ce qui lui convient. Pour ma part, ayant constaté une baisse des symptômes pendant mes règles (pour certaines, c'est l'effet inverse), j'ai adapté en prenant la "bonne" pilule.

Martine
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 2 jours 14 heures
A rejoint: 1/14/16
la piste hormonale

Bonjour, je viens également témoigner de mon vécu concernant la piste hormonale. Tous mes problèmes (envies pressantes et douleurs dans la région de la vessie) ont commencés lors de ma préménopause il y a 10 ans et effectivement j'avais une forte sécheresse vaginale. J'ai toujours pensé qu'il y avait un lien et j'en ai parlé récemment  à un médecin homéopathe qui me suivait lors d'une cure, elle m'a prescrit des ovules de florgynal, physiogine et cicatridine (ce dernier étant sans hormone et contenant de l'acide hyaluronique) à raison d'un par jour en alternance (donc 1 jour florgynal, le lendemain physiogine, et le surlendemain cicatridine) et en plus elle m'a prescrit de la crème cicatridine à passer en externe tous les jours. Cela fait bientôt 7 mois que je suis ce traitement et j'ai constaté avoir beaucoup moins de douleur même si les envies impérieuses et nombreuses persistent. Donc je ne peux m'empêcher de faire le lien et pourquoi pas un traitement hormonal plus conséquent ne serait pas une solution pour certaines d'entre nous ?  

Martine

june
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 1 mois 2 semaines
A rejoint: 10/2/16
June

Bonjour, Fafa, vous dites avoir trouvé la "bonne pilule" car vos symptômes ont moindres durant les règles. C'est mon cas aussi mais je ne sais pas quel processus est en jeu (moins ou plus d'oestrogènes ), aussi, je me demande quel type de pilule serait adapté ?Pourriez-vous me renseigner ? Martine, quand vous dites que vous avez moins de douleurs, de quelles douleurs s'agit-il ? De décharges, de brûlures ? Merci beaucoup.

Martine
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 2 jours 14 heures
A rejoint: 1/14/16
la piste hormonale

Bonjour JuneQuand je parle de moins de douleurs ce sont plutôt des douleurs qui se manifestent surtout au niveau de l'urètre (mais le problème vient peut être de plus haut) et qui sont insupportables en position debout et bien sûr me rendent la marche impossible. Je pense que des écarts dans mon alimentation  et le stress favorisent ces crises. 

Martine

june
Hors ligne
Dernière visite: Il y a 1 mois 2 semaines
A rejoint: 10/2/16
Bonjour Martine, Merci

Bonjour Martine, Merci beaucoup. Au nourd'hui, j'ai commencé à utiliser Mucogyne, à base d'acide hyaluronique et j'ai eu moins de brûlures, mais, evidemment, ça n'a pas d'impact sur le nombre des mictions.  

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire


Menu principal 2

Forum | by Dr. Radut